Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 20:52
Repost 0
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 14:44

TRES BONNE ET BELLE ANNÉE À TOUS ET TOUTES !

Page_1.jpg

MERCI de passer par ici de temps en temps !

Comme le chantent les Blues B. :

I need you you you

Repost 0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 17:55

SG1L8324.jpg

Cette année, pour nous, l'évènement n'a pas été la fin du monde annoncée, mais la visite exceptionnelle de nos chéris kangourous préférés. Venus tout spécialement d'Australie pour fêter Noël avec cet émisphère de la famille, ils ont entammé une tournée qui passait par chez nous, et nous avons eu quatre jours de pur bonheur ... dont je les remercie de tout mon coeur.

SG1L8365.jpg

Une visite prévue de longue date qui m'a permis de prendre le temps de crocheter un doudou kangourou pour marquer l'évènement. J'avais demandé de l'aide à Fatal Chantal pour trouver un modèle sympa, et elle m'avait trouvé celui-ci.

SG1L8366.jpg

Trouvant le modèle un peu sévère tout de même, je lui ai brodé quelques fleurs qui lui donnent un petit côté baba-cool, digne de Knit All Your Love. Je l'ai crocheté avec un crochet n°3,5 et le coloris Cléome de la laine Barisienne de BdF.

Pour le modèle, s'il vous intéresse, vous pourrez le trouver ici.

Il est en de bonnes mains maintenant, et va bientôt rejoindre le pays de ses semblables.

SG1L8344.jpg

Maxou m'a bien précisé : "I love my new doudou."

Et puis, les chaussettes inévitables pour Alex ...

SG1L8354.jpg

... il n'y paraît pas, mais c'est du 45, tricotées avec du 3 et en Cho'7 de Bdf. Première fois que j'utilise cette laine, très agréable à tricoter et à porter ...

SG1L8342.jpg

... et assorties au béret basco/landais en laine feutrée qui fera sûrement fureur en Australie !

Un oeillet porte dé pour Nat ...

SG1L8267.jpg

... accompagné d'une bague fleur de pommier ...

SG1L8293.jpg

Nat qui porte le beau snood qu'elle vient de se tricoter.

SG1L8322_2.jpg

Et nous avons été très gâtés ...

SG1L8405.jpg

... avec une très belle étole tricotée par Nat, en laine vierge et soja ...

SG1L8409.jpg

... agrémentée d'une épingle aux noeuds et fleur au tricot ...

SG1L8411.jpg

... et une lumineuse écharpe pour son papa ... voili voilà.

J'en profite pour vous souhaiter un Délicieux Noël à tous et toutes auprès de ceux que vous aimez.

 

 

 

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 19:48

Je vous invite à regarder ce film sur un sujet qui nous concerne vraiment tous et toutes. Il ne mord pas et ne provoque pas de maladies graves, par contre, on s'endort en connaissance de cause.

affiche-film-tous-cobayes.jpg

Pour le regarder c'est ici.

Repost 0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 21:43

Tchancayre, ça veut dire échassier, celui qui chausse des échasses, les tchanques, ici, dans les Landes. Et puisqu'on est dans les souvenirs en ce moment, des choses qui remontent de l'estomac jusqu'au cerveau, en passant par le coeur, je voudrais dire un petit mot sur ma rencontre avec Aurélia Tastet qui a eu lieu l'année dernière, en septembre, à l'occasion d'un festival (Explosition) qui a lieu tous les deux ans dans un village différent dans les environs de Mézos, près de Contis. 

L'an dernier, c'était à Pontenx-les-Forges, à côté de Mimizan.

 

SG1L5886.jpg

 

Aurélia est landaise, comédienne, échassière et vit maintenant à Paris, mais n'hésite pas à descendre dans les Landes dès qu'elle le peut. C'est elle qui faisait office de Monsieur Loyal pour le vernissage d'Explosition, et pendant les jours d'installation qui ont précédé cette semaine d'expos, j'ai eu l'occasion de chausser ses petites échasses.

Ca m'a fichu un sacré coup au coeur, les sensations sont revenues, je n'avais pas perdu le geste ni l'allure, ni la tenue. Bon, je n'ai pas eu le droit de chausser les grandes, celles de 1 mètre, mais j'en ai eu vraiment très envie.

C'est que je n'en avais pas fait depuis des siècles, au moins 35 ans, et en rentrant chez moi, j'ai fouillé dans mes cartons et j'ai retrouvé une photo, la seule, faite par ma tante, qui, sur le moment, n'a pas jugé bon de tourner l'appareil pour que les échasses soient prises en entier.

 

sylvie-tchancayre001.jpg

 

J'avais 15 ans, et je venais de passer une semaine à m'entraîner assidûment avec les échasses de mon amie d'alors qui était dans un groupe folklorique. C'était l'été, les vacances, et nous partions toutes les deux en balade dans la forêt, à pas de géants. C'était une sensation merveilleuse, au dessus de tout le monde, et plus vite que tout le monde ...

 

Donc, l'année dernière, entre la retrouvaille des échasses, des sensations de marcher avec, et les multiples allers-retours dans ces landes tant aimées, des bouffées du passé sont remontées dans mes narines. Je me suis renseignée pour m'acheter des échasses, et j'ai trouvé un monsieur qui en fabrique sur Mont de Marsan ... et puis je me suis dit que finalement, il serait sûrement plus sage de laisser tomber.

Tu as 50 berges ma vieille, et ici, le sol est plutôt argileux, alors tu risques plus la glissade qu'autre chose, et tomber maintenant serait plus dangereux que lorsque tu avais 15 ans ...

Mais un an a passé, et je me dis que, peut-être je pourrais quand même tenter le coup, prudemment, en douceur.

Alors pourquoi pas ... ?

Repost 0
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 15:28

Je profite d'une pause dans la chaleur de l'été pour vous montrer quelques images d'un voyage que nous avons fait, Chantal et moi, début juillet. Physiquement, il n'a duré qu'une demie journée, mais dans nos têtes et dans nos coeurs, il dure encore.

Nous nous étions promis, toutes les deux, de venir ensemble à Marquèze, l'écomusée des Landes qui se trouve à Sabres, une petite commune du Parc Régionnal des Landes et de Gascogne. Bribri aurait dû être des nôtres, mais hélas, trop de travail à la ferme ... j'espère que nous y reviendrons toutes les trois.

 

SG1L7422.jpg

 

Tout commence à la gare de Sabres, en effet, on ne peut se rendre à Marquèze en voiture, histoire d'être dépaysé dès la première minute, et surtout, de protéger le Parc Régionnal de visites intempestives ... et d'incendies, les souvenirs des Landais sont encore cuisants.

 

SG1L7424.jpg

 

En voiture M'sieurs Dames, le train va partir. Il faisait déjà bien chaud, mais pas de souci pour les automobiles sont garées à l'ombre des chênes.

 

SG1L7426.jpg

 

Pour nous, la fraîcheur des wagons lambrissés, que nous retrouvions avec bonheur, puisque nous étions déjà venues, chacune de son côté ; Chantal en famille quelques années auparavant, et moi, avec l'école, à l'âge de 14 ans. D'ailleurs, tous les gamins des Landes y passent un jour ou l'autre ...

 

SG1L7428.jpg

 

La gare de Sabres, côté voie ferrée. Ne cherchez pas à y venir en train, ça fait longtemps que le seul train qui vient ici ne fait que des allers-retours à Marquèze.

 

SG1L7437.jpg

 

On peut profiter des fenêtres ouvertes, pas d'escarbilles, la loco avance au gazoil.

 

SG1L7439.jpg

 

On ne sait plus trop quel pays on traverse. Par endroits, la lande livre ses étendues de fougères et de bruyères, depuis que la tempête de 2009 a fait des ravages, tout particulièrement autour de Sabres.

 

SG1L7441.jpg

 

Nous voici arrivées. Un petit topo pour les nouveaux visiteurs, un guide si vous le voulez, pas de cigarette, sauf au bar, ... oui, il y a un bar, un restaurant, mais nous avons choisi de pique-niquer et nous irons au bar pour le café ... et la glace au goûter.

 

SG1L7444.jpg

 

C'est ça qu'il y a de bien ici, c'est qu'on peut aller où on veut, comme on veut. Pas de parcours obligé, on a toute la journée si on en a envie, on s'arrête quand on en a envie, et on pique-nique où ça nous plaît.

Alors, on commence par la vieille grange recouverte de chaume, qui reçoit l'ombre d'un immense chataîgner.

 

SG1L7445.jpg

 

La maison de maître, qui a l'honneur des cartes postales et des dépliants. Tous les bâtiments présents sur le site ont été "récupérés" ailleurs, démontés et remontés sur place. C'est pourquoi on voit par endroits des chiffres et des lettres qui ont servi de repères.

 

SG1L7446.jpg

 

SG1L7447.jpg

 

SG1L7448.jpg

 

SG1L7449.jpg

 

SG1L7451.jpg

 

SG1L7452.jpg

 

SG1L7454.jpg

 

Le garde-manger à côté duquel pend un bouquet d'immortelles des sables au parfum si particulier.

 

SG1L7455.jpg

 

SG1L7459.jpg

 

La maison du brassier, qui n'était pas celui qui faisait de la bière, mais que l'on employait pour la force de ses bras, et que l'on appelle maintenant un manoeuvre.

 

SG1L7460.jpg

 

L'habi de berger

 

SG1L7463.jpg

 

Le métier à tisser qui pouvait être un des outils du brassier.

 

SG1L7472.jpg

 

Le moulin

 

SG1L7474.jpg

 

SG1L7478.jpg

 

C'est l'eau qui fait tourner la meule.

 

SG1L7483.jpg

 

Passage par le sous bois, aux heures chaudes, le long de la rivière.

 

SG1L7487.jpg

 

De retour à l'airial (clairière plantée de chênes) où s'élèvent les restes d'un grand arbre devenu sculpture contemporaine.

 

SG1L7493.jpg

 

Cette fois, nous sommes dans la maison du métayer

 

SG1L7496.jpg

 

que nous quittons à la recherche de la fileuse, parce qu'en fait, c'est surtout elle que nous sommes venues voir.

En chemin, nous croisons quelques brebis toutes tondues qui font peu cas de notre présence, blasées des centaines de visiteurs qui sillonnent Marquèze chaque jour. Remarquez quand même qu'elles paissent à l'ombre ... je vous l'ai dit, il faisait bien chaud.

 

SG1L7499.jpg

 

Et nous trouvons enfin Annabelle, installée dans la maison du mineur. Rien à voir avec la mine, bien que les Landes aient connu l'exploitation de nombreuses mines de fer (l'arrosage laisse encore par endroits des traces de rouilles sur des bâtiments). Donc, cette maison a été trouvée dans le quartier dit du mineur, et elle en a gardé le nom.

 

SG1L7501.jpg

 

Echantillons de laines teintes avec des plantes.

 

SG1L7502.jpg

 

Pelotes de lin, chanvre ... et à droite, un panier fait en tresses cousues de fannes de maïs.

 

SG1L7503.jpg

 

Un échantillon de tissu moitié lin moitié chanvre.

 

SG1L7504.jpg

 

Laine vierge filée par Annabelle et crochetée ... c'est du rugueux ...

 

SG1L7505.jpg

 

SG1L7506.jpg

 

SG1L7508.jpg

 

Chantal s'essaie au fuseau, un simple morceau de bois traversé d'un batonnet.

Nous sommes restées avec Annabelle, à discuter, et à profiter de la fraîcheur de la maison du mineur. Il y avait de vieilles chaises qui n'attendaient que nos popotins, alors nous ne les avons pas déçues.

 

SG1L7510.jpg

 

Puis nous avons fini par rejoindre le bar pour manger une bonne glace, en faisant un petit arrêt au centre de l'airial où une jeune bergère se tenait à l'ombre des chênes avec ses moutons. Quelques minutes avant, les bancs étaient occupés par des visiteurs à la recherche de fraîcheur, et de loin, l'attroupement était cocasse : quels étaient les moutons ?

Si vous aimez les vieilleries, et que vous passez dans le coin, n'hésitez pas, venez visiter Marquèze, c'est un lieu paisible. Même s'il y a du monde, on ne s'en rend pas compte, il y a beaucoup d'espace et chacun s'y balade à sa guise.

Je suis loin de vous avoir montré tout ce qu'il y a à voir à Marquèze, et moi même je suis loin d'avoir tout vu. C'est pourquoi je me suis promis d'y revenir, tant était grande ma frustration une fois rentrée à la maison en lisant le dépliant donné à l'entrée. J'avais l'impression d'avoir tout laissé là bas,(ce qui n'est pas faut) que ma mémoire n'avait rien emporté. 

De plus, c'est une région merveilleuse, aux paysages qui m'ont toujours fait rêver. On peut faire plusieurs kilomètres en ne croisant qu'une vieille maison landaise qui semble perdue au milieu de nulle part, et tout fait écho aux photos familiales jaunies que je trouvais dans les tirroirs de mon enfance.

Quand je vais là bas, c'est comme si je rendais visite à mes encêtres, et je ne serais pas vraiment surprise si je les voyais sortir d'une maison, le béret sur l'oreille et le regard malicieux.

Marquèze, c'est ma maison.

Repost 0
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 16:07

Après le rouge, vient le vert

SG1L6967

Quelques rayons de soleil entre les gouttes, et c'est l'orgie de vert tendre

SG1L6973.jpg

SG1L6976.jpg

SG1L6978.jpg

Quelques gouttes entre les rayons de soleil, et c'est le voile scintillant

SG1L6983.jpg

Il faut bien ça pour les fleurs qui nous ramènent à la vie

SG1L6987

... que l'on ne présente plus ...

SG1L6988.jpg

son voisin tout rose

SG1L6990.jpg

le rhododendron qui fleurit pour la première fois cette année

SG1L6991.jpg

le thym qui parfume le jardin et la cuisine

SG1L6992.jpg

les fraisiers, qui nous préparent de délicieux desserts

SG1L6993.jpg

la mâche va se re-semer toute seule et nous en récolterons cet hiver à proffusion

SG1L6994.jpg

l'iris

SG1L6995.jpg

le genêt, les cheveux dans le vent

Repost 0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 19:20

Natacha, qui est de l'autre côté de la planète, a quand même réussi à attrapper la fièvre du tricot.

Je suis heureuse de vous montrer ses patoutafait premiers ouvrages, des écharpes pour toute la famille, tricotées à toute vitesse, avec bonheur.

Page_1.jpg

 

Repost 0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 11:06

En écho au souffle poétique matinal de Miss Marmotte

le ciel hier après midi ...

SG1L6618

SG1L6619.jpg

SG1L6621.jpg

C'est un soir ;

il ne pleut pas trop.

Même si ;

pleut comme le timide tremblement de la

vitre des portes. Des portes claquent après des

mots longs. Des secousses ; humides, brèves 

de deux ou quelques souffles ; d'un geste du

dedans, là où le poumon respire. Ca larmoie

bref là dehors, sous le jauni des nuages. Ceci

cela, malgré tout.

Pas certain mais ça arrive les interstices

climatiques. Ils nous parviennent aux oreilles.

Un peu d'air en gouttes, faut sa dose en cas

de séisme. D'une inspiration, l'eau soufflée

se dépose depuis le front, le long des crêtes

nasales, du bord des lêvres.

 

Poème d'Isabelle Lassignardie,

extrait de "recueil des hommes"

SG1L6625.jpg

SG1L6627.jpg

SG1L6629.jpg

 

Repost 0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 17:49

Quand il n'y en a plus, il y en a encore !

J'ai beau aller aux champignons en me disant : cette fois, c'est fini, ... je continue à en trouver, presque tous les jours ...

Mais le plus beau, l'exceptionnel, celui qui reste dans le panthéon des souvenirs, c'est celui-ci :

SG1L6394.jpg

un tête noire, beau cèpe au gros chapeau très très sombre, au pied court et rond, brun, la crème des cèpes,

SG1L6396.jpg

un tête noire de plus de 1 kg. Remarquez au dessus de mes oreilles les antennes à cèpes que je tiens de ma grand-mère Yvonne, grande chercheuse de champignons, qui a rejoint le Walala des cèpes l'an dernier à Noël, et dont j'ai repris le flambeau. Mamie, j'espère que tu me vois et que tu es fière de moi, hi.

SG1L6400.jpg

Admirez la coupe de ce chapeau, ferme, sain, parfait quoi !

SG1L6402

En tranches, grillées à la graisse de canard (gras biensûr), je peux vous dire que c'est d'un goût ... innommable ... une merveille !

 

Repost 0

  • sylvie

SG1L3698

Recherche

SG1L2530

Archives

All you knit is love

1279446602 57f3eb099d

Photo Chrisjohnbeckett (Creative Commons)

Albums Et Pages

SG1L2127

Catégories

Quand je peins

chou 62x54cm 1999oeufier